Comment organiser des funérailles ?

Publié par Killian,

Comment organiser des funérailles ?

Qu’il s’agisse d’offrir un dernier bel hommage à un proche ou de préparer votre propre départ, cet article vous guidera à travers toutes les étapes de l’organisation d’obsèques.

Les différentes étapes de l’organisation d’obsèques

Organiser des funérailles peut être difficile, tant les choix à faire sont nombreux et les décisions pas toujours facile à prendre. Si vous désirez en savoir plus sur l'ensemble des étapes à suivre et que faire en cas décès, notre article de blog reprenant l’ensemble des démarches à effectuer en cas de décès vous offrira une vue plus large.

Les funérailles ou obsèques, à proprement parler, désignent la cérémonie permettant de rendre un dernier hommage à un défunt. Dans cet article, nous discuterons des premiers choix nécessaires à son déroulement (type d’obsèques, choix du cercueil, etc.) et aborderons ensuite les détails de la préparation de cette cérémonie (choix d’une musique, fleurs, etc.).

1) Trouver une entreprise de pompes funèbres

En Belgique, que ce soit pour organiser l’enterrement d’un proche ou pour déposer des dernières volontés, il est nécessaire de passer par une entreprise de pompes funèbres. Celle-ci est la seule autorisée à procéder à certaines démarches selon la loi : déplacer la dépouille, effectuer la mise en bière, etc.

Si vous n’avez pas encore une idée précise de l’entreprise que vous désirez choisir, il peut être intéressant de comparer les pompes funèbres à proximité sur base des prix et services proposés, ainsi que les avis laissés par les familles précédentes, sur l’annuaire de pompes funèbres de Legacio.

2) Pour un proche : vérifier la présence d’un contrat d’obsèques ou de dernières volontés

Si vous organisez les obsèques d’un proche, il se pourrait bien que ce dernier ait souscrit à un contrat d’assurance obsèques de son vivant. En Belgique, environ 15% de la population a déjà contracté à ce type d’assurance (source RTBF). Dans ces cas, un entrepreneur funéraire aura déjà été mentionné dans le contrat.

De la même façon, il est important de vérifier si la personne décédée n’avait pas émis un testament, des souhaits particuliers concernant ses obsèques (i.e. rédaction de dernières volontés), qu’il y ait ou non présence d’un contrat d’assurances obsèques.

Pour les dernières volontés, vous pouvez demander à la commune ou vérifier le testament avec un notaire. Concernant l’existence d’un contrat d’assurance, cela peut être compliqué, et il faudra peut-être vérifier dans les documents du défunt ou contacter différents assureurs.

3) Planifier les funérailles avec l’entrepreneur de pompes funèbres

Une fois que vous aurez trouvé l’entreprise de pompes funèbres de votre choix, vous pourrez convenir d’un entretien avec l’entrepreneur (le plus souvent, en agence, mais cela peut se faire à domicile ou par téléphone).

Pendant une ou deux heures, vous discuterez de vos souhaits concernant l’organisation des obsèques. Ci-dessous, vous retrouverez une liste non-exhaustive des questions les plus fréquentes.

Désirez-vous organiser une crémation ou un enterrement ?

En Belgique, la crémation est la pratique la plus populaire, avec 60% de la population qui la préfère à l’inhumation (bien que les différences entre régions soient importantes !). Cela est dû au fait que l’incinération d’une dépouille est généralement jugé comme plus simple : pas besoin d’acheter ni d’entretenir une tombe par exemple.

Malgré tout, il faut savoir prix d’une crémation en Belgique reste légèrement plus élevé qu’un enterrement à cause du coût du crémation : comptez 2.940€ pour une crémation à Bruxelles, et 2.368€ pour une inhumation.

A noter : d’autres alternatives de sépulture telles que l’humusation du corps commencent progressivement à se faire connaître, mais sont pour le moment encore interdites en Belgique.

Quel type de cercueil préférez-vous ?

Sobre ou luxueux, en bois ou en osier, avec ou sans décoration, les possibilités quant au choix d’un cercueil sont nombreuses. Quel que soit le type d’obsèques que vous avez choisi, le cercueil sera obligatoire pour transporter le défunt.

Faites attention : bien que les catalogues des pompes funèbres proposent souvent les mêmes modèles (il n’existe que 3 fabricants de cercueil en Belgique), l’entreprise reste libre d’appliquer le tarif qu’elle souhaite. En conséquence, d’importantes disparités de prix peuvent exister d’une entreprise à l’autre, et ce pour le même modèle !

Afin de vous aider, vous pouvez effectuer un devis obsèques en ligne. Par ailleurs, sachez qu’il est possible de choisir un cercueil en ligne et demander à la pompe funèbre de le commander pour vous.

Que désirez-vous faire pour la cérémonie ?

La majorité des familles organise leur dernier hommage au crématorium, au funérarium, au cimetière, ou encore à l’église. Dans la plupart des cas, ce moment est orchestré par un “maître de cérémonie” qui représente de l’entreprise de pompes funèbres.

Dans les sections suivantes, vous retrouverez les choix possibles quant à l’organisation d’une cérémonie : présence d’un représentant religieux, sélection des fleurs, de la musique et des photos souvenirs, etc.

4) Pour vous-même : choix du don d’organes du don du corps à la Science

Dans l’optique de préparer son propre enterrement ou crémation, vous devez savoir qu’il vous sera proposé de :

  • vous opposer au don d’organes en cas de décès
  • vous proposer de donner votre corps à la science

La loi prévoit que tout prélèvement d’organes peut être effectué sur une personne qui ne s’y est pas formellement opposé de son vivant, contrairement au don de corps à la science, qui nécessite votre accord de votre vivant. Vous pourrez trouver plus d’informations sur cette page.

5) Organiser la cérémonie des obsèques

La cérémonie d’obsèques, où un dernier hommage est adressé au défunt, est l’élément central de l’organisation des funérailles (bien que dans certains cas il soit possible de ne pas organiser de cérémonie du tout). Le plus souvent, celle-ci à lieu au crématorium ou au funérarium.

Si l’on désire faire au plus simple, il est à noter qu’une période de 15 minutes au crématorium ou au funérarium permet à la famille de se recueillir autour du cercueil (cela compris dans le coût du crématorium ou des frais de pompes funèbres). Bien entendu, il est possible de préparer une cérémonie plus complète avec d’autres options.

Cérémonie : religieuse ou non ?

Il est possible d’organiser une cérémonie selon un culte précis : catholique, orthodoxe, etc. Dans ce cas, un représentant religieux est présent. Pour un prêtre, cela représente un coût de 105€ (au crématorium ou funérarium). A l’église, la présence d’un prêtre vous sera facturée 275€.

Où et quand peut-on organiser une cérémonie ?

Comme mentionné ci-dessus, la cérémonie est le plus souvent organisée au funérarium ou au crématorium. Cependant, il est aussi possible d’organiser cette cérémonie à l’église et au cimetière, mais aussi dans des cadres plus particuliers : il est possible d’organiser une dispersion de cendres en mer ou en forêt, par exemple.

Il est possible d’organiser une cérémonie pratiquement tous les jours de l’année, bien qu’elles soient communément organisées du lundi au samedi en journée. Comme pour les mariages, les funérailles qui sont organisées durant les week end et jours fériés sont plus chères.

Les options possibles : fleurs, musique, photos, cortège funéraire, etc.

Il est très facile de personnaliser la cérémonie selon les désirs du défunt et ceux de ces proches.

  • Vous pouvez par exemple ajouter de la musique ou des photos qui seront diffusés lors de la cérémonie : il vous suffira de les communiquer à l’entrepreneur de pompes funèbres à l’avance.
  • Concernant le discours ou les textes prononcés, vous êtes bien entendu libre de décider du temps de parole de chacun dans la limite de temps qui vous est proposé (15 minutes en général). Certaines personnes aiment également lire des poèmes ou faire appel à des musiciens ou une chorale. Si vous faites appel à un prêtre, ce dernier procèdera à la lecture de textes et rituels religieux.
  • Pour la décoration, il est possible de choisir des fleurs chez l’entrepreneur de pompes funèbres ou de les commander en ligne directement. Vous pourrez apporter d’autres objets de décoration si vous le souhaitez.
  • Pour certaines familles, il est important d’organiser un repas ou une collation sur le lieu de cérémonie. Il vous suffit de voir avec l’entreprise de pompes funèbres les possibilités qui s’offrent à vous selon le lieu du dernier hommage.
  • Enfin, bien que cela soit le plus souvent réservé aux funérailles haut de gamme, il est également possible de demander d’organiser un cortège funéraire et de réserver des voitures d’escortes pour la famille et les proches.

6) Prévenir les proches : créer un avis de décès en ligne et le partager

Les avis de décès constituent un aspect important des obsèques. Plus qu’un hommage pour le défunt, la nécrologie a une utilité pratique : informer les proches des détails concernant les funérailles.

Classiquement, les avis de décès sont publiés dans la presse, mais cette pratique est de moins en moins utilisée au profit des avis de décès en ligne, qui sont le plus souvent gratuits.

Vous pouvez d’ailleurs créer un avis de décès gratuitement en ligne et le partager sur les réseaux sociaux en un clic. Sur la page personne du défunt, vous pouvez raconter sa vie, laisser des photos et des messages de condoléances.

Il vous sera aussi possible de proposer à vos proches de commander des fleurs pour la cérémonie et de collecter des fonds : soit pour vous aider à financer le coût des obsèques, soit pour qu’ils soient versés à une association.

7) Assister aux funérailles

Quelques jours avant les funérailles, prenez le temps de vérifier avec l’entrepreneur de pompes funèbres que tout est prêt pour le jour J. Par ailleurs, si vous avez décidé de commander des fleurs directement chez le fleuriste, il sera temps de le faire. Pour certains, il est important de passer du temps famille à l’approche des funérailles.

Le jour des funérailles, l’entrepreneur de pompes funèbres sera là pour vous guider et vous accompagner. Sentez-vous libre d’exprimer ce que vous ressentez durant la cérémonie : il n’y aucune honte à pleurer, et il n’y en général pas de bonne ou de mauvaise façon de vivre la cérémonie de funérailles. N’oubliez pas que vos proches sont là pour vous si vous avez besoin de soutien.

8) Après les funérailles : remercier les proches et commencer les démarches après-décès

Après la cérémonie d’obsèques, prenez le temps de remercier les personnes présentes. Il n’y a bien entendu aucune obligation d’envoyer de cartes de remerciements, mais cela peut se faire si vous le souhaitez.

En ce qui concerne les fleurs, vous pouvez les garder chez vous, mais dans un souci écologique, vous pouvez également demander à ce qu’elles soient récupérées par le funérarium ou le fleuriste directement.

Bien qu’il ne faille pas attendre la cérémonie d’obsèques pour commencer, une série de démarches administratives et pratiques devront être réglées suite à un décès. Vous pouvez demander et recevoir de l'aide via notre service formalités en cas de décès en Belgique.

Qui doit s’occuper des obsèques ?

En général, si le défunt avait de la famille ou un partenaire, ce sont le conjoint survivant et les enfants qui s’occupent d’organiser les funérailles. Il n’y a cependant aucune obligation ou aucun ordre “hiérarchique” établi par la loi qui stipule qu’un proche en particulier a priorité sur un autre.

Que faire en cas de conflit sur le choix des funérailles ?

Il peut arriver que le défunt ait désigné une personne en particulier pour s’occuper des obsèques et/ou qu’il y ait un conflit sur la personne qui décide du lieu d’enterrement, par exemple.


Dans ce cas, si le conflit est important et que les parties n’arrivent pas à se mettre d’accord, il pourra être demandé au juge des référés, au Tribunal, de donner raison à l’une de parties ou de trancher pour l’organisation des funérailles.

Qui organise les obsèques en l’absence de famille ?

Il peut arriver que le défunt n’ait tout simplement pas de famille et donc pas d’héritiers pouvant se charger des funérailles. Dans ce cas, un ami ou un proche de son entourage peut tout à fait s’occuper d’organiser et de payer les obsèques, mais il devra en assurer la charge financière.

S’il n’y a aucun volontaire pour prendre en charge les obsèques, ce sera à la commune où résidait le défunt de prendre en charge les obsèques sous la forme d’un “enterrement d’indigent” (sauf si le défunt l’avait exprimé de son vivant,la crémation ne peut pas avoir lieu, dans le cas où un héritier serait retrouvé plus tard, avec la volonté d’enterrer le défunt).

Dans cette situation, il s’agira pour la commune de procéder à un enterrement simple et le moins coûteux possible, tout en respectant les volontés exprimées par le défunt dans ses dernières volontés. Vous pourrez retrouver plus d’informations sur le statut d’indigent sur le site du portail santé Wallonie.

Qui doit payer les frais d’obsèques ?

Dans le défunt n’avait pas souscrit à une assurance obsèques (auquel cas le paiement des funérailles est déjà réglé), et lorsque plusieurs personnes organisent les funérailles, il est d’habitude convenu que chacun participe au paiement des funérailles.

Cependant, il faut savoir que c’est la personne qui signe le contrat avec l’entreprise de pompes funèbres qui est légalement tenue de payer les funérailles. Dès lors, si certaines héritiers ne désirent pas participer financièrement, il est recommandé de trouver une solution avant de signer un contrat chez une pompes funèbres.

Dans beaucoup de cas, il faut se souvenir que le défunt laisse avec lui une succession qui permettra de couvrir les frais funéraires.